FAQ

Peut-on essayer ? Combien de fois ?

Les nouveaux pratiquants peuvent venir essayer deux cours gratuits avant de décider de s'inscrire.

Quel est le montant de l'inscription ?

Vous trouverez les montants des cotisations dans la rubrique "Notre dojo", sous-rubrique "Inscriptions & Tarifs".

Que faut-il mettre si on n'a pas de keikogi ?

Lors des cours d'essais et premiers cours, si vous n'avez pas de Keikogi (kimono), vous pouvez porter un pantalon de training long et un t-shirt.
Dans le mois suivant l'inscription, nous demandons à tous les pratiquants de porter le keikogi.

Où faut-il acheter son keikogi ?

Achetez un modèle d'Aïkido ou de Judo, les modèles de Karaté sont trop fins et s'abîme trop vite.

Magasins spécialisés en Arts Martiaux
  Ipon Sport (Bxl) 288, Chaussée de Ninove - 1070 Bruxelles
  Budo House (Bxl) 132, Av. Henri Jaspar - 1060 Bruxelles
Magasins de sport
   Record (LLN) face aux parkings du centre sportif
                8, Rue des Sports - 1348 Louvain-la-Neuve
   Décathlon (Wavre)

Faut-il acheter le hakama (pantalon-jupe noir ou bleu foncé) ?

Non, dans notre Dojo, le hakama ne se porte qu'après plusieurs années de pratique.
Ce sont les professeurs qui décernent cette distinction, en fonction du niveau de pratique (3e kyu minimum) et de l'engagement au sein du dojo.

Faut-il acheter les armes en bois ?

Le Bokken (sabre de bois), le Jo (bâton) et le Tanto (couteau en bois) ne sont pas indispensables dans un premier temps. Nous disposons d'une série d'armes de réserve pour les débutants.
À partir de la deuxième année de pratique, l'idéal est d'avoir ses propres armes.

Combien de fois faut-il pratiquer par semaine ?

Pour les adultes, une fois par semaine est un minimum. Pour se voir progresser, nous conseillons d'assister à deux cours par semaine sur les quatre proposés.

Est-ce le même prix si on participe à un cours ou à plusieurs cours par semaine ?

Oui, le prix est identique, quel que soit le nombre de cours que vous suivez par semaine.

Peut-on boire pendant le cours ?

Dans notre dojo, nous autorisons les pratiquants à boire discrètement de l'eau, pendant les cours, mais pas à n'importe quel moment.
Uniquement après les explications du professeur.

Peut-on sortir du Dojo pendant le cours ?

Jamais sans en demander l'autorisation au professeur.
Normalement, ce n'est qu'en cas de blessure.

Pourquoi est-ce gratuit pour les étudiants UCL qui ont la carte CSE ?

Un accord de subvention entre l'UCL et le Cercle Shobukan permet aux étudiants UCL qui ont la carte CSE, d'assister aux cours et aux stages organisés à LLN par notre dojo.

L'UCL n'intervient pas pour les élèves du Martin V, ni pour les membres du personnel de l'UCL, ces pratiquants doivent donc s'acquitter de la cotisation normale.

Voir la page "Etudiants UCL"

D'où vient le nom "Shobukan" ?

"Il y a quinze ans, lorsque Nobuyoshi TAMURA, à l'époque Shihan 7ème Dan d'AIKIDO, donna à notre club le nom de SHOBUKAN, il était conscient, je crois, en tant que "parrain" de ce club, d'être aussi pour nous un "père spirituel", lui-même véritable "fils spirituel" de O Sensei, Morihei UESHIBA, fondateur de cet art si noble.
Le nom de notre club signifie "progression, évolution personnelle dans l'étude des arts martiaux"…"

Extrait du site Internet de Pierre Manche

Précision  supplémentaire de Pierre (ancien professeur et membre fondateur du Dojo) :

Dans le mot "Sho-bu-kan", la partie "Kan" signifie "l'endroit, le lieu, l'immeuble" - la partie "Bu" se rapporte à tout ce qui touche à la "guerre" et aux techniques martiales - la partie "Sho" implique l'idée de "étude" , "recherche personnelle", "garder l'esprit du débutant" , un peu comme dans "Shugyo",
En réalité, la langue japonaise, dans son étymologie, est très complexe et comporte très souvent des significations qui se chevauchent et se complètent en fonction du contexte.

end faq